Portrait de l'Artiste en Lords&Fools

"Pour moi Lords and Fools a réussi comme pour mon travail d’artiste a réunir l’histoire passée avec le présent!

Des coupes et un style propre à des époques qui m’inspirent dans mon art comme l’Empire mais avec un petit plus contemporain très chic!

J’ai l’honneur de collaborer avec L&F depuis presque 3 ans et le style de cette maison si particulière est presque devenu une de mes marques de fabrique lors de mes expositions, vernissages et événements artistiques.

Certaines de mes œuvres sont visibles à la boutique rue de Turenne, je trouve qu’il y a une vraie cohérence entre mes motifs baroque et art déco et les couleurs rehaussées de doré avec les créations de Yoahm!

Ces costumes sont mon dressing quotidien autant pour aller faire des œuvres dans la rue que pour les présenter en galerie."

Zacharie Bodson est né en mars 1998. Cet artiste urbain lillois détourne l'image de Jack Nicholson. Il l'iconise afin de parler politique, propagande et publicité. Nous retrouvons notamment ce visuel dans la série « Jack Invasion ». L’artiste met en scène l’acteur, le place tour à tour en candidat à la mairie de Lille, en homme moderne masqué ou encore en révolutionnaire. Jack, le double maléfique de Zacharie, porte un regard acide sur la société dans laquelle il évolue.

 

Il imprègne l’ensemble de son travail de références historiques acquises dans le cadre de ses études d'histoire de l’Art. Si le collage urbain constitue l'une de ses démarches artistiques, il travaille également avec différentes techniques alliant dessin, pochoir et collage sur divers supports.

Au-delà de sa démarche artistico-politique autour de Jack, il développe sa série « Fake Beaux Arts » où il ré-interprète des oeuvres afin de les moderniser. Le concept est simple : sortir les tableaux des musées et les rendre accessibles au plus grand nombre. Ainsi des œuvres des musées de Lille, Paris, Bruxelles, Montpelier, ... sont alors reproduites dans la rue, accompagnées de cartels explicatifs. En plus d’offrir à la rue les oeuvres des musées des villes qu’il visite, il ré-interprète également ces oeuvres historiques afin qu’elles soient en écho avec l’actualité.

L’un de ses objectifs est de donner à voir, réfléchir, interpeller voire heurter le public. Face au flot ininterrompu d’actualités et d’images, tout ce qu’il produit est une catharsis.

 

Ses séries son nombreuses comme « Expérimentation de portraits ». Il crée les portraits à partir de photos de modèles postées sur Instagram et les colle dans la rue. Son but est de créer des portraits symboliques de ces femmes et de (faire) réfléchir sur la confiance en soi et surtout le rapport aux réseaux sociaux. Mais aussi « Fuck NFT » ou il affiche dans la rue des QR Code renvoyants à des dessins hébergés en ligne soulignant que l’avenir de l’art ne se trouve pas dans les NFT. 

 

Les oeuvres sont présentées dans votre boutique Lords&Fools

97, Rue de Turenne. 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés